e–Caisse Se connecter

Voici les pires habitudes financières que les parents enseignent à leurs enfants

Les parents qui épargnent ont un impact différent sur le comportement de leurs enfants par rapport à ceux qui n’épargnent pas.

Les mauvaises habitudes financières commencent à un jeune âge.

Les parents qui ont des mauvaises habitudes financières sont plus enclin à les transmettre à leurs enfants, c’est le constat d’une nouvelle étude du groupe de gestion d’actifs T. Rowe Price. La firme a sondé environ 1 000 parents d’enfants âgés de 8 à 14 ans, puis a sondé ces mêmes enfants séparément.

  • Environ 98 % des enfants dont les parents possèdent au moins trois types de placement — épargne-retraite, fonds d’urgence ou épargne-étude, par exemple — ont dit avoir des économies, par rapport à 86 % des enfants dont les parents n’ont pas trois types de placement.
  • Les enfants économes sont aussi plus enclin à dire qu’ils parlent d’argent avec leurs parents: 83 % comparé à 66 % de ceux dont les parents n’ont pas autant de types de placement différents.

Et les bonnes habitudes des enfants économes se poursuivent:

  • Ils sont moins portés à dire qu’ils dépensent leur argent aussitôt qu’ils le reçoivent: 40 % versus 52 % de ceux dont les parents n’ont pas au moins trois types de placement.

Ce nombre était d’autant plus frappant parmi les parents qui ont déclaré avoir fait faillite:

  • 71 % de ceux qui ont déclaré faillite avaient des enfants qui dépensent aussitôt qu’ils reçoivent de l’argent, par rapport à 42 % de ceux qui n’ont jamais déclaré faillite.

« Ce n’est pas surprenant, mais tout de même triste, que les parents ayant d’inquiétantes habitudes financières semblent les transmettre à leurs enfants, » dit Roger Young, un planificateur financier senior chez T. Rowe Price, dans le rapport. « Ces parents sont confrontés à la double conséquence de leurs propres erreurs financières et de la perspective que leurs enfants soient programmés à les imiter. »

Ce n’est pas une cause perdue, constate la firme. Young recommande de discuter ouvertement de finances avec nos enfants — mêmes les erreurs financières, pour que toute la famille puisse apprendre de celles-ci et ainsi éviter de transmettre la honte ou la gêne à propos de l’argent à la prochaine génération.

  • Les parents qui discutent de sujets financiers avec leurs enfants au moins une fois par semaine sont plus enclin à avoir des enfants qui se disent éduqués financièrement — 64 % comparé à 41 % qui disent ne pas l’être.

Laisser les enfants gérer leur propre argent peut aider:

  • Près de la moitié des parents sondés ont dit laisser leurs enfants décider comment épargner et dépenser leur argent à leur façon.
  • De ceux-ci, 40 % des enfants ont dit dépenser leur argent aussitôt qu’ils la reçoivent, en comparaison à 53 % de ceux qui n’ont pas le contrôle de leur argent.
  • Et les enfants qui contrôlent leur propre argent sont aussi 13 % moins portés à s’attendre à ce que leurs parents leur achètent tout ce qu’ils veulent.

Lire l’article original (en anglais seulement): These are the worst money habits parents teach their kids.